nos projets

SOUTIEN A L’INTRODUCTION DU VACCIN CONTRE LE PAPILLOMAVIRUS HUMAIN EN MAURITANIE

Des dizaines de milliers de jeunes filles bientôt protégées contre le cancer du col de l’utérus en Mauritanie

Voir plus

La Mauritanie s’est engagée à protéger des dizaines de milliers de jeunes filles contre le cancer du col de l’utérus au moyen de la vaccination contre le papillomavirus humain (HPV).

EpiLinks soutient le programme national de vaccination pour identifier les stratégies les mieux adaptées pour un accès à la vaccination équitable et durable. L’objectif est de s’assurer que chaque jeune fille puisse bénéficier de l’intervention, indépendamment de son statut social, son niveau d’éducation ou son lieu de résidence.

L’étude de faisabilité et d’acceptabilité de la vaccination anti-HPV que nous conduisons en Mauritanie doit permettre aux autorités sanitaires et partenaires de définir les approches opérationnelles optimales pour la vaccination et les stratégies et activités de communication. Nous aidons le pays à élaborer un plan de communication qui tienne compte des spécificités de la vaccination anti-HPV et des perceptions et pratiques des bénéficiaires et des parties prenantes.

Pour mettre en œuvre ce projet, EpiLinks combine trois grandes expertises : anthropologie, communication pour la santé et systèmes de vaccination. L’équipe est composée d’experts internationaux et mauritaniens, spécialisés dans la santé reproductive et l’introduction de nouveaux vaccins, et travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires et les partenaires, suivant les normes éthiques internationales de la recherche en sciences sociales.

Client: GAVI L’alliance du vaccin  

Durée du projet: 7 mois (2018-2019)

Contact: Elise Guillermet

TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE ET STRATEGIES D’IMPLEMENTATION DANS LE CADRE D’UNE APPROCHE DE DEPISTAGE PREVACCINAL: RAPPORT D’ATELIER D’EXPERTS

Etat des lieux et brainstorming sur vaccination contre la dengue avec CYD-TDV (Dengvaxia®)

Voir plus

En janvier 2019, le Partenariat pour la lutte contre la dengue (PDC) et le Consortium mondial pour la dengue et les maladies transmises par Aedes (GDAC) ont organisé un atelier d’experts de trois jours à la Fondation Mérieux.

Les objectifs de la réunion étaient de:

  •          Evaluer les tests de diagnostic rapide (TDR) pour détecter des infections antérieures
  •          Discuter des stratégies de mise en œuvre des programmes de test de dépistage avant vaccination

 EpiLinks était responsable de la collecte, synthèse et organisation des informations fournies lors des présentations, des ateliers pays et des tables rondes, dans le but de produire un rapport complet.

Client: Fondation Mérieux

Durée du projet: 2 mois (2019)

Contact: Isabelle Delrieu

EVALUATION DE STELAB, UN SYSTEME DE SURVEILLANCE ELECTRONIQUE DES MENINGITES AU BURKINA FASO

Une nouvelle opportunité de surveillance au cas par cas en temps réel pour les pays africains

Voir plus

Le Burkina Faso est l’un des pays africains de la ceinture de la méningite à être le plus affecté par la maladie.

Depuis janvier 2018, le pays s’est doté d’un système de surveillance des méningites cas-par-cas connecté et en temps réel (STELab), qui intègre à la fois les données épidémiologiques et de laboratoire des patients, au niveau district, régional et central.

EpiLinks a été en charge de documenter l’expérience STELab au Burkina Faso, avec l’objectif de décrire le système, sa mise en œuvre et les coûts associés. L’évaluation a également porté sur les clés de succès et de pérennité du système, ainsi que les potentiels d’intégration à d’autres maladies et les conditions requises pour une exportation à d’autres pays.

Client: WHO Genève

Durée de projet: 4 mois (2018-2019)

Contact: Isabelle Delrieu

APPUI TECHNIQUE A LA MISE EN OEUVRE DU VACCIN CONTRE LA DENGUE : LES ELEMENTS DECISIONNELS

Depuis décembre 2015, la dengue est devenue une maladie à prévention vaccinale. Quels éléments sont en prendre en compte pour son introduction

Voir plus

Le vaccin CYD-TDV (nom commercial Dengvaxia®) est un vaccin tétravalent contre la dengue (vivant atténué), homologué pour la prévention de la dengue dans plus de 20 pays d’Amérique latine et d’Asie-Pacifique.

EpiLinks a été développé les activités suivantes:

  • Développement d’un nouveau guide opérationnel résumant les informations clés pour aider les décideurs et les planificateurs de programmes (y compris le personnel du ministère de la Santé et les membres du GTCV1) à prendre des décisions nationales concernant l’introduction du vaccin contre la dengue
  • Soutien à un atelier organisé dans un pays asiatique endémique portant sur les stratégies de mise en œuvre du vaccin contre la dengue et son impact
  • Communication sur l’expérience acquise lors des précédentes introductions du vaccin dans les programmes publics de vaccination (symposium et rapports)

 : Groupes Techniques Consultatifs nationaux sur la Vaccination

Client: Fondation Mérieux

Durée du projet: 6 mois (2018)

Contact: Isabelle Delrieu

ETUDE DE CAS : PARTAGE DE DONNEES DE RECHERCHE LORS D’EPIDEMIES DE CHOLERA

Quels ont été les principaux obstacles et facteurs de facilitation pour un partage efficace des données de recherche lors de récentes épidémies en Afrique de l’Ouest

Voir plus

L’accessibilité et le partage des données de recherche entre les partenaires situés au niveau global, régional et sur le terrain, sont des éléments essentiels à la préparation et réponse aux épidémies. Ceci est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de pathogènes causant des épidémies explosives, tel que le Vibrio Cholerae.

EpiLinks a réalisé une étude de cas rétrospective sur le partage de données de recherche au cours d’épidémies de Choléra survenues récemment en Côte d’Ivoire et en Guinée. 

L’étude se base sur des entretiens approfondis réalisés auprès des acteurs de la recherche au niveau national et international, ainsi que la revue de littérature incluant protocoles et publications.

Les objectifs sont de documenter : 

  • les enjeux qui entourent la collecte et le partage des données de recherche
  • l’utilisation des données de recherche pour éclairer la réponse aux épidémies
  • les conditions de promptitude, d’accessibilité, de transparence et de qualité du partage de données.

Client: Wellcome Trust

Durée du projet: 6 mois (2018)

Contact: Elise Guillermet

ATELIER SUR LA VACCINATION DENGUE DANS UN CONTEXTE D’UNE STRATEGIE TEST-ET-VACCINATION, ETAT DE PARANA, BRESIL

Réflexions régionales sur le développement de guides opérationnels de mise en oeuvre de la vaccination dengue

Voir plus

Au Brésil, l’état de Paraná a conduit des campagnes de vaccination contre la dengue en communauté en 2016-2018.

A la suite du changement d’indication du vaccin et des conclusions des comités d’experts de l’OMS, une stratégie de test et vaccination est désormais recommandée.

S’appuyant sur les enseignements tirés à Paraná et avec l’appui d’experts nationaux en santé publique, en vaccination contre la dengue et en test de diagnostic de la dengue, l’atelier a permis de générer des informations et des lignes directrices dans le but d’informer et de conseiller l’État fédéral sur la mise en œuvre concrète de la vaccination contre la dengue dans les écoles.

Au cours de cet atelier qui s’est tenu en novembre 2018 à Curitiba, EpiLinks a été chargé de la facilitation, de l’élaboration du document d’information et des directives opérationnelles.

Client: Sanofi Pasteur

Durée du projet: 3 mois (2018)

Contact: Isabelle Delrieu

GUIDE OPERATIONNEL POUR LA STRATEGIE EYE

Un outil pour faciliter la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la fièvre jaune dans les pays à haut risque épidémique

Voir plus

La stratégie visant à éliminer les épidémies de fièvre jaune (EYE) est une approche globale et multi-composante visant à faire face à la menace mondiale émergente liée à l’évolution de l’épidémiologie de la fièvre jaune, à la résurgence des moustiques et au risque de propagation internationale.

 EpiLinks a contribué au développement d’un guide opérationnel à destination des pays endémiques afin de soutenir la mise en œuvre de la stratégie EYE.

 Douze modules compilent des notes d’orientation, des listes de contrôle et des diagrammes pour la préparation, la mise en œuvre et le suivi des activités liées à EYE.

Ce guide décrit les trois objectifs stratégiques de EYE:

  1. Protéger les populations à risque (éviter l’épidémie)
  2. Prévenir la propagation internationale (éviter l’exportation de l’épidémie)
  3. Contenir la flambée rapidement (éviter la transmission)

Client: WHO Genève 

Durée du projet: 4 mois  (2018-2019)

Contact: Elise Guillermet

SIXIEME REUNION INTERNATIONALE D’EXPERTS SUR LA MISE EN OEUVRE DE LA VACCINATION CONTRE LA DENGUE EN AMERIQUE LATINE

Pour une meilleure compréhension des nouvelles recommandations sur la mise en œuvre de la vaccination contre la dengue

Voir plus

La 6ème réunion d’experts sur la mise en œuvre du vaccin contre la dengue en Amérique latine s’est tenue les 22 et 23 juin 2018 à Lima, au Pérou.

L’atelier a réuni un groupe permanent d’Amérique latine et d’autres experts internationaux sur la dengue et la vaccination. Ce groupe a été approuvé par les sociétés régionales SLIPE (société latino-américaine d’infectiologie pédiatrique), ALAPE (association latino-américaine de pédiatrie) et API (association panaméricaine d’infectiologie).

L’objectif de la réunion était de réactualiser la note de synthèse du groupe consultatif régional sur la vaccination contre la dengue en Amérique latine, sur la base de la mise à jour de l’indication du produit par le fabricant, des nouvelles recommandations de l’OMS, des données scientifiques les plus récentes et des expériences des pays implémenteurs.

EpiLinks a participé à la réunion, synthétisé l’ensemble des discussions et produit un rapport de réunion complet qui a servi de base à l’élaboration des nouvelles recommandations de IDI sur la vaccination dengue.

> Lien vers le document

Client: Sanofi Pasteur Colombie

Durée du projet: 2 mois (2018)

Contact: Isabelle Delrieu

SOUTIEN A L’INTRODUCTION DU VACCIN ANTI ROTAVIRUS DANS LE PROGRAMME DE VACCINATIONDE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Une évaluation de la faisabilité logistique

Voir plus

Le vaccin antirotavirus prévient les infections gastrointestinales causes fréquentes des maladies diarrhéiques fatales chez les enfants. La RDC a décidé de proposer ce vaccin à tous les enfants du pays.

EpiLinks a apporté un appui technique au projet RAVIN (Rotavirus vaccines Introduction Network) mené par JSI Research & Training Institute. L’intervention a consisté dans l’étude de la faisabilité logistique de l’introduction du vaccin par l’analyse des capacités de conservation et de transport des vaccins antirotavirus dans le pays. Elle a permis l’identification des besoins en termes de politiques, de renforcement des capacités du personnel, des infrastructures et des équipements afin d’assurer la disponibilité durable d’un vaccin de qualité pour chaque enfant du pays.

Client: JSI Research & Training Institute

Durée du projet: 3 mois (2018)

Contact: Philippe Jaillard

COLLABORATIONS DANS DES INITIATIVES PORTEES PAR NOS PARTENAIRES

Voir plus

Les experts EpiLinks sont régulièrement sollicités pour contribuer au succès des initiatives portées par nos partenaires :

          Soutien à la préparation et la réalisation de 2 sessions de formation à distance des praticiens de la santé des pays impliqués dans la planification de la vaccination, pour développer leur capacité à planifier les investissements transformatifs préconisés par l’OMS visant à l’amélioration des performances de la vaccination systématique. Cette formation a été mise en œuvre par l’OMS au cours de l’année 2018.

          Appui technique à l’étude de faisabilité économique de l’établissement d’un centre régional d’excellence en logistique de santé en Asie. Cette étude était dirigée par GaneshAid sur un financement de Gavi. Les résultats de la recherche ont servi à l’élaboration de scénarios et de modèles originaux de structures d’appui pour la région fournissant aux parties prenantes des données détaillées pour la prise de décision.

          Evaluation du premier cours régional en gestion des vaccins et de la chaine du froid. Cette formation, financée par l’UNICEF et l’OMS, a rassemblé des experts de 8 pays d’Asie du Sud. L’évaluation, commanditée par l’UNICEF, a constaté l’importance de cette formation et la nécessité de mettre en œuvre une stratégie régionale de renforcement des capacités du personnel des pays de la région.

Contact: Philippe Jaillard